sexo

    Douleurs lors des rapports sexuels: comment oser en parler?

    Aborder avec son gynéco sa vie sexuelle et les problèmes qu’on peut y rencontrer n’est pas si facile: cette semaine, notre experte répond à Noémie, qui craint de poser certaines questions à son gynécologue, par peur de subir un jugement de sa part. 

    Publié le 
    10 Janvier 2018
     par 
    Laurence Dispaux

    La question

    «J’ai des douleurs lors des rapports sexuels et je sais bien que je devrais en parler avec mon gynécologue, mais je n’arrive pas à faire le pas. Comme il ne me pose jamais de question sur ma sexualité, je crains plein de choses: qu’il me regarde de travers parce que j’ai eu pas mal de partenaires, ou encore d’avoir, peut-être, une infection transmise sexuellement et qu’il ne puisse de toute manière rien pour moi. Bref, je repousse mon rendez-vous et je continue à avoir mal. A l’aide!»
    Noémie, 20 ans  

    La réponse

    Certains gynécologues, ainsi que d’autres soignants d’ailleurs, laissent venir les questions sur la sexualité plutôt que d’interroger leurs patientes à ce sujet. Pudeur, respect de l’intimité, souhait de justement ne pas effrayer, sentiment d’être démunis, ou pas assez formés dans le domaine, les raisons sont multiples et compréhensibles. Malheureusement, on ne peut pas encore compter sur la télépathie, et le cercle vicieux du Je la laisse venir/s’il ne me pose pas la question, c’est que ce n’est pas adéquat, s’est mis en place entre de nombreuses femmes et leur médecin. Peu à peu, la confiance se perd.

    Courage! Vous avez spontanément fait le lien entre les douleurs et une possible infection. En effet, tout sexologue que vous consulteriez vous conseillerait d’abord de faire un check-up gynécologique, afin d’éliminer cette causalité ou d’autres facteurs somatiques (malformation, fissure, etc.). Ensuite, il, ou elle, vous inviterait à explorer, sans jugement, la manière dont vous vivez votre sexualité et le fait d’avoir eu un certain nombre de partenaires, puis évaluerait avec vous d’autres facteurs de causalité, afin d’enrayer cette douleur. 

    Votre gynécologue n’a pas à vous culpabiliser, mais à vous informer, vous soigner et, le cas échéant, vous rediriger vers un sexologue. Dans tous les cas, tendez-lui la perche, car il va probablement la saisir et mériter votre confiance. Si vous avez cette chance, il pourra être un allié précieux dans votre vie sexuelle et reproductive pour les prochaines décennies.

    Notre experte

    Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch


    A lire aussi: 
    Rapports sexuels: comment être certaine de ne pas attraper de MST?
    Au secours, j'ai rendez-vous chez le gynéco!
    Comment prendre en main sa libido

    A lire également
    stretching étirement améliorer performances sexuelles
    S’étirer avant le sport, c’est bien. S’étirer avant de passer sous la couette, c’est encore mieux.
    O
    Sortir de la mélancolie, c’est aussi retrouver une vie sexuelle épanouie. Or, l’arrêt des médicaments ne suffit pas toujours
    O
    Comment accéder à cet état de transe, seule ou à deux? Camelia Sutra, notre experte ès sexualité, vous éclaire.
    O
    En Suisse
    Balades avec des husky ou rencontres avec des St-Bernard: de quoi faire briller les yeux de toute la famille!
    O
    Cuisine
    De la gastronomie magique aux recettes venues de Jérusalem, voici 7 livres coup-de-cœur à mettre sous le sapin.
    O
    foie gras gravlax benjamin breton fiskebar genève
    Cuisine
    Le chef du restaurant genevois Fiskebar nous propose une réinterprétation fraîche et savoureuse du traditionnel plat festif.
    O