santé

    Vous avez ressorti la crème solaire de l'année dernière? Très mauvaise idée...

    Notre protection solaire a-t-elle survécu à l'hiver? Mieux vaut se poser la question, à l'arrivée des beaux jours: car un écran total périmé, ou malmené par la saison passée, peut nous laisser complètement vulnérables face aux rayons UV. Ne prenons pas de risques, et profitons du soleil sans stress! 

    Publié le 
    27 Avril 2018
     par 
    Ellen De Meester / Relaxnews

    «Est-ce vraiment lui? Le soleil?!» Après six mois d'hiver profond, un simple rayon de lumière suffit à nous faire chavirer. Avec bonheur, on redécouvre les plaisirs de la belle saison, dont la grisaille avait presque achevé d'ensevelir le souvenir: lunettes de soleil, petits hauts, lotions pour le corps à la noix de coco... et notre fidèle crème solaire, achetée l'été dernier, et seulement à moitié terminée!

    La grande question qu'il serait alors important de se poser nous échappe (presque), tant nous sommes pressées de nous étaler comme des crêpes au bord du lac: mon écran total est-il périmé? Malheureusement, il y a de fortes chances qu'il le soit. Et lorsqu'il s'agit de rayons UV, mieux vaut ne pas prendre de risque!

    Ce qu'il faut savoir sur les crèmes solaires

    Allô, crème solaire? Tu vas bien?

    Pour vérifier si notre produit a survécu à l'hiver sans se détériorer, on jette un coup d'oeil au petit pictogramme en forme de cylindre, qui figure habituellement au dos de nos cosmétiques: ce dernier nous indique la durée de vie de notre crème (par exemple, s'il indique «12M», il est conseillé de jeter le produit après une année.)

    Selon le Dr Mervin Patterson, interrogée par Cosmopolitan, nos crèmes solaires sont généralement faites pour durer au moins douze mois. Cependant, cela ne vaut que pour les tubes qui ont passé tout l'été enfermés dans le cabinet de la salle de bain! En effet, lorsque nous les trimballons dans notre sac de plage, les laissons au soleil ou les abandonnons dans notre voiture, la chaleur et les rayons UV finissent par détériorer leurs composantes protectrices. Résultat: elles ne nous défendent plus du tout contre les rayons agressifs!

    D'autres signes sont également à prendre au sérieux, même lorsque la crème n'a pas encore dépassé sa durée de vie: 

    «Si vous remarquez un changement dans la texture, la couleur ou l'odeur du produit, cela signifie que les ingrédients ont commencé à se dissoudre, poursuit Mervin Patterson. Dans ce cas, il est mieux de le jeter!»

    Sportive, naturelle, paresseuse: à chacune sa protection solaire

     

    Les Millenials sous-estiment les risques du soleil

    Selon une étude américaine réalisée auprès de 250 lycéens de 18 à 23 ans, les chercheurs ont réalisé avec effroi que les jeunes ne sont pas suffisamment informés quant aux dangers que peut représenter une exposition importante aux rayons UV: ils ne s'intéresseraient qu'à la couleur hâlée qu'offrent à leur peau ces bains de soleils prolongés. 

    Le cancer de la peau tue deux fois plus que les accidents de la route

    Malheureusement, les jeunes femmes sont particulièrement concernées par l'explosion des cas de mélanomes, une fome grave de cancer de la peau, qui ont bondi de 800% entre 18 et 39 ans, souligne l'étude. Chaque année, 200.000 nouveaux cas de mélanome sont diagnostiqués dans le monde et environ 90 000 en France.

    En Suisse, le cancer de la peau est le 4e plus courant chez les femmes (selon des chiffres relevés en 2012). Au total, l'Office fédéral de la statistique recense 2000 nouveaux cas de mélanome, chaque année. 

    Et selon une étude britannique publiée en 2015, les Suissesses ont 12% plus de risques de mourir d'un mélanome que d'un accident de la route. N'oublions pas que le bronzage, comme chaque année, disparaît. Notre peau, par contre, nous accompagnera durant toute notre vie. Evitons de lui infliger de tels dommages.

    La rédac a testé pour vous: les crèmes de jour avec SPF

     

    L'autobronzant, c'est bien aussi!

    Si vous vous sentez frustrée de remarquer que l'écran total dont vous vous êtes scrupuleusement tartinée vous empêche de bronzer, il suffit de vous tourner vers un produit autobronzant (SANS cesser d'appliquer votre SPF 50!). Ces derniers ne cessent de se perfectionner, et sont de plus en plus faciles à utiliser. Aujourd'hui, il en existe même de superbes, à un prix ultra-doux!

    En 2017, notre responsable beauté nous livrait d'ailleurs tous ses précieux conseils, pour bien choisir notre autobronzant. 

    Eté 2017: comment bien choisir son autobronzant

     

    A lire également
    Cette habitude permettrait même de rattraper le manque de sommeil et la fatigue accumulés durant la semaine!
    O
    Une étude britannique suggère que l'acupuncture pourrait faire office de traitement potentiel pour les personnes souffrant d'anxiété dentaire.
    O
    La morsure de cette petite bestiole peut être à l’origine de maladies potentiellement graves.
    O
    dos de femme avec soleil dessiné avec de la crème solaire
    News beauté
    43% des consommateurs comprennent mal les indices de protection...
    O
    Soins & Bien-être
    On fait le point sur ce sujet de saison. Premier volet d’une série qui revient sur les basiques de la beauté en été.
    O
    News beauté
    Les efforts réalisés pour jouir d'un teint et d'un bronzage parfaits pendant les vacances sont souvent réduits à néant...
    O
    En Suisse
    La saison des verrées sous le soleil est là. Petit tour d’horizon de bars et restaurants insolites.
    O
    terrasse toit met genève gens nuit verres
    En Suisse
    Avec la voûte céleste comme décor, les rooftops nous font prendre de l’altitude et, quand le lac s’invite au spectacle, on frise le septième ciel!
    O
    En Suisse
    Avis aux amateurs de randonnées et de panoramas préservés: voici les cadres parfaits pour demander la main de l’être aimé dans les montagnes suisses.
    O