news société

    Je ne sauverai pas la planète, mais…

    Cette semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, investit dans un filet écolo pour fruits et légumes, mais s’interroge sur les supermarchés et les œufs bio. 

    Publié le 
    7 Avril 2019
     par 
    Sonia Arnal

    J’ai un nouvel élément dans ma panoplie de parfaite écolo: un filet pour mettre légumes et fruits après les avoir pesés. Bon… je ne pense pas une seconde sauver la planète grâce à cet accessoire mode. Je ne suis pas assez prétentieuse pour croire que mes petites actions du quotidien contrebalanceront les milliers de commandes faites sur internet et acheminées par avion ou bateau depuis la Chine. Je ne pense pas non plus compenser à moi seule la pollution générée par l’industrie des vêtements.

    Toutefois, comme tout le monde, j’aime bien me donner bonne conscience, surtout quand, sur Facebook, je vois cette pauvre tortue se faire retirer du nez la paille qui devait descendre jusque dans sa gorge, coincée là depuis Dieu sait quand.

    Le mois sans supermarché et les œufs emballés dans du plastique

    Dans mon quartier très bobo, chacun veut être adoubé par les croisés du climat. Le contrôle social sur les mœurs des autres habitants est donc très fort. Avant, on était mal vu quand on faisait du bruit tard le soir ou qu’on laissait ses enfants rentrer de l’école seuls avec une clé autour du cou et un plat précuit à glisser au micro-ondes. Maintenant, on s’attire la réprobation quand on met un pied dans un supermarché en février (le mois sans grandes surfaces, donc, pour ceux qui vivraient sur une autre planète). Cet hiver, les gens se justifiaient d’y passer néanmoins (genre, je n’ai pas trouvé de pâtes sans gluten pour le petit dernier chez l’épicier, le pauvre gamin est intolérant) quand ils étaient pris sur le fait chez l’un ou l’autre des deux géants orange. La gêne devait être comparable, naguère, quand les gens se croisaient au café le dimanche alors qu’ils auraient dû être à la messe.

    La tendance fleurs de ce printemps? De l'audace folle!

    Comme je suis entourée d’experts autoproclamés (qui souvent possèdent deux voitures pour la famille et vivent dans une maison individuelle… un ange passe), je pose des questions avec un air concerné, c’est bon pour l’ambiance. Faut-il acheter les œufs bios, sachant qu’ils sont vendus dans un emballage en plastique, alors que les œufs en ponte libre du pays, mais pas bios, sont eux dans des cartons? Mmm?

    Malgré tout, c’est très sympa cette nouvelle doxa, on passe pour un rebelle à très bon compte.

    Plus besoin d’être un squatter hostile au capitalisme vivant dans un immeuble sans chauffage ni eau courante pour poser en pourfendeur du système. Maintenant, pour être punk, il suffit de courber le brunch du dimanche pour manger des grillades.

    A lire également
    sarah pagès elodie barré verres sommelières
    Les métiers autour du fruit de la vigne se féminisent. La preuve? Quelques-unes de nos meilleures tables ont confié leur cave à des femmes.
    O
    Tanguy assis sur le lit de ses parents
    Dans la suite du film «Tanguy», Azéma et Dussollier voient leur fils revenir à la maison. Un scénario de plus en plus fréquent.
    O
    fille tulipe fleurs printemps avril amour
    Les jours à venir s’annoncent compliqués pour certains signes (Lion, Balance, Scorpion), très heureux pour d’autres (Gémeaux, Sagittaire, Capricorne).
    O
    News société
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    News société
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    News société
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    sonia arnal rédactrice en chef femina éditorial
    News société
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie.
    O
    sonia arnal rédactrice en chef femina éditorial blessure épaule
    Santé
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie.
    O
    News société
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    En Suisse
    Avec la voûte céleste comme décor, les rooftops nous font prendre de l’altitude et, quand le lac s’invite au spectacle, on frise le septième ciel!
    O