news mode

    La pub change (enfin!) dans ses campagnes de maillots de bain

    L’été 2019 arrive, accompagné de son injonction au corps parfait. Ah non, chic, ça, c’était avant! Car maintenant, ou du moins depuis quelques temps, à l'instar d'Ysé Paris, les marques de lingerie et de bikinis n'hésitent pas à privilégier de «vraies femmes» au casting. Inspirant. 

    Publié le 
    23 Avril 2019
     par 
    Juliane Monnin

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Ysé (@yse_paris) le

     

    Dos joliment cambrés, petits bourrelets sur les côtes, fesses rebondies, ventres qui font des «vagues», aisselles «dodues», vergetures sur les hauts des cuisses… la nouvelle collection printemps-été de lingerie et maillots de bain Ysé Paris fait plaisir à voir. La marque française a opté pour quatre «vraies» femmes comme ambassadrices «aux beautés singulières et plurielles». Rien de nouveau sous le soleil du body positivisme vous direz-nous? Oui, effectivement, on commence gentiment à être habitué à voir des silhouettes comme vous et moi dans les campagnes publicitaires.

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Ysé (@yse_paris) le

    Desigual et deux mères dédramatisent le «retour du maillot de bain»

    Un casting solaire

    Alors pourquoi parler de celle-ci en particulier, et pas celles de Chantelle, Etam ou encore La Redoute, qui s’inscrivent dans la même tendance de choix de mannequins? Parce que cette nouvelle ligne de sous-vêtements poudrés et de bikinis pour tous les goûts (on gardera en tête les maillots de bain une pièce à rayures marines «Sur le pont d’un bateau»), nous a clairement tapés dans l’œil. A mille lieues des anges de Victoria’s Secret, l’esthétisme Ysé, solaire et inclusif, inspire et rappelle que cette saison, tous les corps, bien (ou pas) dans leur peau, ont le droit de sortir découverts en été.

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Ysé (@yse_paris) le

     

    Que l’on fasse du 36 ou du 42, que l’on affiche un bonnet A ou D. Oui, même avec des jambes maigrichonnes, un abdomen non rectiligne (en particulier en position assise), plusieurs tatouages comme des ancres de vie, ou la micro-poitrine de Jane Birkin. En regardant Jill, Pauline, Julia et Sonny sur le fil Instagram du label parisien, on se rappelle cette petite blague qui ne devrait pas tarder à refaire surface sur la Toile: «Comment avoir un bikini body? 1, mettre son maillot de bain. 2, aller à la plage.»

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Ysé (@yse_paris) le

     

    A lire également
    Comme chaque année, le festival californien nous donne des idées!
    O
    Les pièces de cette ligne inspirée par la nature sont à découvrir dès le 11 avril 2019.
    O
    emma watson chapeau instagram my body my choice
    Développement durable, «slow fashion», commerce équitable: l'appli décrypte tout!
    O
    zalando filles maillots
    News société
    Zalando, Mango, H&M… Dans la foulée du mouvement «Body Positive». Les grandes marques s’ouvrent aux corps dans toutes leurs diversités.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    En Suisse
    Les meilleures adresses gourmandes de Suisse romande où savourer un repas festif le dimanche matin.
    O